Qu'est-ce que l'ostéoporose ?

L'ostéoporose est une maladie osseuse liée à l'âge. Son nom vient du grec "osteo" pour os et "poros" pour pore, trou - littéralement traduit par "os poreux". Nous savons tous que notre corps est tenu par les os, tandis que les muscles sont responsables de nos mouvements. À partir de 35 ans, la teneur en calcium de nos os diminue constamment. Plus  de tissu osseux est détruit que formé. La densité osseuse diminue, ce qui entraîne une perte osseuse. Le squelette est alors plus sensible aux fractures (fractures). En pourcentage, les fractures vertébrales se développent le plus souvent, suivies par une fracture fémorale. En plus de l'ostéoporose, des fractures vertébrales peuvent survenir dans  d'autres circonstances.

Fréquence - L'ostéoporose est la maladie la plus fréquente parmi les personnes âgées

L'ostéoporose est l'une des maladies les plus fréquentes parmi les personnes âgées. Les femmes sont plus touchées que les hommes. Pendant la ménopause, le changement hormonal accélère la dégradation naturelle de l'os. On estime que 30% des femmes et 20% des hommes souffrent, tôt ou tard, d'ostéoporose. Les fractures osseuses ostéoporotiques touchent plus de femmes que le cancer du sein, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques réunis. En chiffres, cela signifie qu'à l'âge de 50 ans, une femme sur deux a une fracture osseuse causée par l'ostéoporose. Après 70 ans, elle touche plus de 45% des femmes. Chez les hommes, la maladie prend beaucoup plus de temps - en moyenne, l'ostéoporose n'apparaît que dix ans plus tard. Selon les estimations de l'OMS, le nombre de personnes touchées par cette maladie osseuse chronique doublera dans le monde en 20 ans.

Les causes - La carence en œstrogènes, qui commence souvent après la ménopause, est très dangereuse

Il y a plusieurs causes, influences et facteurs de risque qui favorisent la résorption osseuse et accélèrent ainsi le développement de l'ostéoporose. Les facteurs génétiques jouent également un rôle important. Les os deviennent poreux, ce qui les rend moins stables. Si le tissu osseux du corps n'est plus stable, des situations quotidiennes inoffensives peuvent entraîner une fracture vertébrale qui peut affecter principalement la colonne thoracique mais aussi la colonne lombaire. Dans ces zones, un poids important repose sur les corps vertébraux. Pour la perte osseuse excessive, les médecins font principalement la distinction entre ces causes :

La forme la plus courante est l'ostéoporose post-ménopausique, qui résulte d'une carence en œstrogènes et qui touche donc les femmes au-delà de la période de la ménopause. L'œstrogène est un messager endogène qui contrôle le cycle féminin et l'une de ses fonctions est de protéger les os.

La deuxième forme la plus courante est l'ostéoporose sénile, qui est essentiellement le résultat de décennies de résorption osseuse liée à l'âge. L'ostéoporose est rarement causée par d'autres maladies - dans ce cas, elle s'appellerait l'ostéoporose secondaire.

En outre, il existe un certain nombre de facteurs de risque, notamment le manque d'exercice, l'insuffisance pondérale (indice de masse corporelle inférieur à 20), le tabagisme, la consommation excessive d'alcool, la carence en calcium, la carence en vitamine D et certains troubles sanguins.

Vertèbres multiples touchées : La bosse de sorcière

L'ostéoporose se développe souvent sans qu'on s'en rende compte. Les symptômes ne sont pas évidents : certains patients souffrent davantage de douleurs dorsales, d'autres signalent une sensation de faiblesse dans le dos. Peu d'entre eux associent cependant ces symptômes à une maladie osseuse jusqu'à ce que - souvent par un trébuchement inoffensif ou un mouvement brusque - les os poreux se brisent. En général, il ne s'agit pas d'une simple fracture, mais d'un lent effondrement intérieur, de nombreuses petites micro-fractures des "fines travées osseuses". Dans un os sain, la structure de soutien (trabécule) est beaucoup plus dense alors que dans un os malade, les fines trabécules s'amincissent et se brisent partiellement.

Les symptômes des fractures vertébrales ostéoporotiques sont cependant généralement clairs ; la douleur peut aller de modérée à forte au niveau de la fracture, et parfois elle peut provoquer une immobilité, en même temps et à chaque respiration, et elle peut éventuellement irradier vers les côtes ou la région lombaire. Une paralysie partielle peut être présente comme indication d'une lésion de la moelle épinière. Même une perte rapide de la taille du corps de plusieurs centimètres sert d'indication de fractures d'ostéoporose.

Dans les fractures vertébrales stables, les bords arrière des vertèbres sont toujours intacts - et donc la structure globale est stable. Le canal rachidien, dans lequel passe la moelle épinière, n'est pas limité. Ce groupe comprend généralement les fractures dues à l'ostéoporose qui surviennent spontanément ou après des accidents mineurs et des stress. À plus long terme, les forces qui s'exercent sur elles (par exemple en raison du poids du corps) entraînent souvent une déformation cunéiforme du corps vertébral affecté, qui perd alors une hauteur considérable à l'avant.

Si plusieurs vertèbres sont touchées, le dos s'incurve, provoquant sous la forme la plus prononcée de " bosse de sorcière " visible, souvent associée à de fortes douleurs.

Pour le diagnostic, une mesure de la densité osseuse (ou densitométrie osseuse) est importante

L'ostéoporose n'est souvent détectée que lorsqu'il est déjà trop tard pour prendre des mesures préventives : après qu'une fracture soit déjà survenue. La réduction de la substance osseuse n'est finalement pas douloureuse. La douleur s'installe cependant lorsque les premières fractures se développent avec une perte osseuse avancée. Au début d'un éventuel diagnostic de fracture vertébrale ostéoporotique, il faut procéder à un entretien détaillé avec le patient (anamnèse). Le médecin (neurochirurgien, orthopédiste, chirurgien ou traumatologue) ordonnera ensuite un examen physique et neurologique approfondi. Cet examen peut être la première preuve de l'existence d'une fracture vertébrale. Après que le médecin ait posé un diagnostic suspect sur la base de son investigation, il ordonne des procédures d'imagerie.

À l'aide d'une radiographie, d'une tomodensitométrie et/ou d'une IRM (imagerie par résonance magnétique), le médecin peut examiner la fracture vertébrale et reconnaître clairement le type de fracture et son étendue. Sur cette base, le médecin et le patient décident du traitement ultérieur de la fracture vertébrale.

La mesure de la densité osseuse est la procédure la plus importante et la plus courante pour diagnostiquer l'ostéoporose. La méthode correspondante porte un nom : l'ostéodensitométrie DXA. Les rayons X sont utilisés pour mesurer la densité des vertèbres lombaires et de la cuisse. Un score T de 0 à -1 signifie : La densité osseuse est normale. Une valeur inférieure signifie le contraire : la densité osseuse est bien inférieure à celle d'une personne en bonne santé.

De quel traitement avez-vous besoin ?

Les fractures stables se guérissent dans certains cas grâce à un traitement conservateur en 2 ou 3 mois, éventuellement soutenu par le port d'un corset. Avec les thérapies conservatrices (par exemple les médicaments), il est important de savoir qu'elles ne conviennent que pour arrêter la perte osseuse ultérieure ou supprimer la douleur. Cependant, il n'est pas certain que les fractures vertébrales stabilisent ou aggravent la situation. En outre, il existe un risque de déformation de la colonne vertébrale.

Dans ce cas et en cas de fracture instable avec lésion nerveuse, des interventions telles que la kyphoplastie, un remplacement du corps vertébral, des mesures de stabilisation par cimentation et d'autres approches thérapeutiques doivent être prises en considération. Le but de ces interventions est de soulager la douleur des patients le plus rapidement possible, d'assurer une stabilisation et une reprise rapide, de leur permettre de participer à nouveau aux activités de la vie, de prévenir une détérioration supplémentaire de la statique et des déficits neurologiques.

Votre médecin vous aidera à trouver la thérapie idéale. Après une consultation détaillée, un examen neurologique approfondi et une consultation IRM, et en tenant compte de certains facteurs individuels comme votre âge, votre état de santé général, vos comorbidités, vos activités, etc., vous serez conseillé sur la thérapie qui a les plus grandes chances de succès et les risques les plus faibles.

Le pronostic - L'importance de l'exercice et de la nutrition

L'ostéoporose n'est pas guérissable. Toutefois, certaines mesures de précaution et un traitement opportun peuvent influencer positivement l'évolution de la maladie et ralentir sa progression. Des mesures préventives doivent être prises dès le plus jeune âge afin de constituer une masse osseuse importante le plus tôt possible. L'activité physique et l'alimentation sont des piliers importants de la prévention : Votre alimentation doit être riche en calcium, le principal élément constitutif des os, et en vitamine D, qui favorise le stockage du calcium dans les os.

L'idéal est un apport quotidien d'environ 1000 à 1500 milligrammes de calcium par le biais du lait, du fromage, du chou frisé, des céréales complètes, des légumineuses et de l'eau minérale riche en calcium. Important : pour absorber le calcium alimentaire et l'intégrer dans les os, le corps a besoin de vitamine D. Il faut éviter les facteurs de risque tels que le tabac et l'alcool.

Dr. med. Munther Sabarini

Auteur
Dr. med. Munther Sabarini
Spécialiste en Neurochirurgie

Hans-Heinrich Reichelt

Coauteur
Hans-Heinrich Reichelt
Rédacteur en Chef de Medizin für Menschen

La Clinique Avicenna de Berlin est toujours prête à vous aider !

Depuis 2001, la Clinique Avicenna est basée à Berlin. Nos médecins ont au moins 25 ans d'expérience internationale dans leurs domaines respectifs (neurochirurgie, chirurgie rachidienne, anesthésie et orthopédie).

Si vous souffrez de graves douleurs dorsales, d'une hernie discale ou d'une suspicion d'hernie, veuillez nous contacter en utilisant les informations suivantes :

Clinique Avicenna
Paulsborner Str. 2
10709 Berlin

Téléphone : +49 30 236 08 30
Fax: +49 30 236 08 33 11
Courriel : info@avicenna-klinik.de

Vous pouvez appeler à tout moment, écrire un e-mail ou remplir un formulaire de rappel. Chaque patient obtient ensuite un rendez-vous avec un médecin de notre clinique, qui est un spécialiste de la colonne vertébrale (neurochirurgien). Sur la base des images IRM (apportées ou faites dans notre clinique) et d'un examen approfondi, le médecin discutera avec vous des différentes options thérapeutiques ou éventuellement chirurgicales. Vous pouvez également faire appel à nos spécialistes uniquement pour obtenir un (deuxième) avis.

Si vous décidez d'entreprendre votre thérapie et/ou de subir une opération à Berlin, nous souhaitons rendre votre séjour aussi agréable que possible. Dans notre clinique, vous êtes au centre de notre attention ! Vous pouvez vous attendre à un équipement ultramoderne dans tous les domaines - de la salle d'opération à la chambre du patient.

Les procédures de traitement les plus récentes, douces et peu invasives, sont au centre de notre clinique. Ensemble, nous essayons de trouver un traitement adapté à vos plaintes. La thérapie proprement dite n'a lieu qu'après une discussion détaillée avec le patient, des examens et des diagnostics.

Pour nous, aussi important que les soins médicaux, c'est l'engagement que nous prenons pour garantir à nos patients un niveau élevé de soins personnels qui peut, à son tour, leur assurer un séjour confortable.

Pendant la période d'hospitalisation, notre équipe d'infirmiers et d'infirmières s'occupera de vous 24 heures sur 24. Ils offrent également des services dans plusieurs langues étrangères, notamment en anglais, en russe, en polonais, en turc, en espagnol, en italien, en arabe, en bulgare et en français. Nous nous soucions non seulement de votre sécurité mais aussi de vos besoins, dans le respect des traditions et des religions.

Notre équipe est composée d'un groupe de spécialistes hautement qualifiés qui travaillent ensemble pour vous garantir un rétablissement rapide.