Qu'est-ce qu'une fusion vertébrale ?

La fusion vertébrale est une fixation chirurgicale des segments vertébraux. Elle est considérée comme une mesure thérapeutique lorsque les traitements conservateurs n'ont pas été efficaces. C'est la dernière étape de la décision thérapeutique. Dans certains cas, la stabilisation est la meilleure option, surtout en cas d'instabilité grave. Sous anesthésie générale, nos médecins fixent principalement les sections instables à l'aide d'éléments en titane. Après quelques mois, les blocs vertébraux insérés fusionnent avec les tissus environnants, ce qui permet un raidissement naturel.

En fixant les vertèbres, nous obtenons une reconstruction naturelle, ce qui augmente l'instabilité de la colonne vertébrale, la douleur est considérablement soulagée et la mobilité est presque entièrement préservée. Une fusion vertébrale peut être réalisée à différents niveaux de la colonne - l'intervention ne se limite pas à la colonne lombaire, mais peut également être réalisée dans la colonne cervicale, dans la colonne thoracique et dans l'articulation sacro-iliaque.

Quand la fusion vertébrale est-elle vraiment nécessaire ?

La spondylodésie est nécessaire en cas d'instabilité des segments vertébraux, comme chez les patients présentant un spondylolisthésis (glissement vertébral) et des difformités (scoliose et cyphose). L'instabilité de la colonne vertébrale peut également être due à l'usure des disques vertébraux, à l'ostéoarthrose, à des blessures ou accidents sportifs, à des processus inflammatoires, à des opérations multiples de la colonne vertébrale, à des fractures du corps vertébral et à des tumeurs de la colonne vertébrale. Si les thérapies conservatrices ne permettent pas d'obtenir une perspective de guérison à long terme, si des déficits neurologiques sont présents ou s'il existe des risques d'instabilité, une fusion vertébrale pourrait être la meilleure thérapie en tant que traitement autonome ou en combinaison avec d'autres procédures chirurgicales.

La chirurgie - La fusion vertébrale permet de rétablir la stabilité de votre colonne vertébrale

La consolidation est une opération majeure qui exige de l'équipe de chirurgiens qu'elle soit extrêmement concentrée et précise. Non seulement parce que les corps vertébraux adjacents sont reliés entre eux dans une zone corporelle extrêmement sensible, mais aussi parce que cette opération est définitive - elle ne peut être répétée et les erreurs peuvent difficilement être corrigées. La fixation est effectuée sous anesthésie générale. Le patient doit être placé en décubitus ventral si l'intervention doit être effectuée par le dos ou en décubitus dorsal si la colonne vertébrale est accessible par une incision dans le bas-ventre gauche. Dans certains cas - si le chirurgien veut agir des deux côtés - le patient doit être retourné au cours de l'opération. Bien entendu, nous ne pouvons pas expliquer chaque étape de l'opération, mais nous souhaitons vous donner un aperçu de son déroulement. Notre objectif est de rétablir une colonne vertébrale stable afin de relier les corps vertébraux instables aux corps adjacents. Nous relions donc ces corps vertébraux avec des vis et des plaques qui restent généralement dans le corps pour toujours. En cas de sténose du canal rachidien, celui-ci sera d'abord élargi. Si des fragments d'os sont présents dans le canal rachidien, ils seront retirés. En d'autres termes, avant de commencer à se raidir, les structures neurales doivent disposer d'un espace durable suffisant. La moelle osseuse que nous recueillons sera utilisée plus tard.

Les articulations vertébrales sont rafraîchies. Dans certains cas, le disque affecté est enlevé et remplacé par une cage. Ensuite, la moelle osseuse est implantée dans les articulations vertébrales rafraîchies. Des éléments en titane (vis) sont introduits par le pédicule - la zone entre le corps vertébral et l'arc vertébral - dans le corps vertébral et finalement fixés avec des tiges. Si les corps vertébraux eux-mêmes sont extrêmement endommagés (en cas de tumeur, de fracture ou d'inflammation grave), ces corps vertébraux affectés seront enlevés (vertébrectomie) et remplacés par un corps vertébral artificiel (remplacement du corps vertébral). La fusion finale des corps vertébraux peut alors commencer.

Juste après l'opération

Après 2 à 5 heures sous anesthésie générale, les patients sont suivis par un personnel qualifié pendant plusieurs heures. La durée de la surveillance dépend, entre autres, du fait que votre chirurgien a effectué l'accès chirurgical par l'avant (ventral) ou par l'arrière (dorsal) ou éventuellement des deux côtés. Dans tous les cas, votre état de santé sera surveillé. Ne soyez pas surpris - vous vous réveillerez avec un tube de drainage. Votre médecin l'a placé dans la zone chirurgicale avant la fermeture finale de la plaie afin de permettre au sang et au liquide de la plaie de s'écouler. Ensuite, vous serez transféré dans votre chambre.

Jours postopératoires

La patience est tout ce dont vous avez besoin !  Après tout, vous avez subi une intervention majeure ! Cela signifie que vous devez être prudent et suivre toutes les instructions pour la phase postopératoire. Pour une meilleure compréhension : La colonne vertébrale est constituée de 26 vertèbres, de 23 disques intervertébraux et d'innombrables muscles, tendons et ligaments. Dans ce cadre, que nous appelons la colonne vertébrale, et qui nous maintient en position verticale et mobile, un composant naturel très spécifique a été échangé et remplacé par un implant. Cela modifie la statique - et le corps doit donc apprendre à la gérer dans le temps qui suit l'intervention. Il faut donc rester à l'hôpital pendant 10 à 12 jours et porter un pansement pendant 3 à 6 mois. Cela permet de s'assurer que tout reste en place, ce qui donne un soutien supplémentaire à la colonne vertébrale. Environ une semaine après la sortie de l'hôpital, vous commencez une physiothérapie pour renforcer vos muscles abdominaux et dorsaux, et vous apprenez à éviter les faux mouvements. Il se peut que vous ne vous sentiez pas bien la nuit, et pendant la journée, vous devez rester assis le moins possible. Votre employeur devra se passer de vous pendant environ 3 à 6 mois. Il est totalement interdit de porter et de soulever des objets lourds à ce stade, donc si vous faites attention (et vous le ferez), l'adhérence osseuse avec l'implant fonctionnera bien.

Avantages/Complications - Une fusion vertébrale est irréversible

Le raidissement de certains segments de la colonne vertébrale n'entraine pas forcement  l'immobilité. Avec un raidissement de la colonne thoracique, les patients ne ressentent aucune restriction dans leurs mouvements, puisque la colonne thoracique est de toute façon "immobile". Le raidissement de la colonne cervicale entraîne des restrictions de mouvement minimales, car les mouvements de la nuque sont plus susceptibles de se produire entre le crâne et la première vertèbre (Atlas C1). La flexibilité dans la zone de la colonne lombaire est légèrement réduite en raison de la flexion du corps (flexion et antiflexion) qui a tendance à se produire principalement dans l'articulation de la hanche. Les restrictions éventuelles pourraient être évitées par un entraînement du dos et en collaboration avec des physiothérapeutes.

Une fusion de la colonne vertébrale est une procédure définitive, elle ne peut être inversée. En stabilisant un segment de la colonne vertébrale, les sections adjacentes pourraient être soumises à une contrainte accrue, ce qui pourrait entraîner de nouvelles plaintes. Les risques de saignement ou d'inflammation après l'opération sont faibles et les défaillances neurologiques ou les problèmes liés à l'implant lui-même sont encore plus rares.

Une chose est claire : malgré le raidissement de la colonne vertébrale, la fusion vertébrale améliore la mobilité du dos car la restriction de mouvement liée à la douleur est éliminée. Exprimé en chiffres, le taux de réussite de ces opérations de raidissement est d'environ 85 à 90 %. En général, les patients ne prennent pas d'antidouleur après la fusion vertébrale ; au moins, ils peuvent la réduire de manière significative. Au bout de 3 à 6 mois, ils sont à nouveau pleinement capables de travailler, et e sont pas restreints, ou à peine, dans leurs  activités de loisir.

Dr. med. Munther Sabarini

Auteur
Dr. med. Munther Sabarini
Spécialiste en Neurochirurgie

Hans-Heinrich Reichelt

Coauteur
Hans-Heinrich Reichelt
Rédacteur en Chef de Medizin für Menschen

La Clinique Avicenna de Berlin est toujours prête à vous aider !

Depuis 2001, la Clinique Avicenna est basée à Berlin. Nos médecins ont au moins 25 ans d'expérience internationale dans leurs domaines respectifs (neurochirurgie, chirurgie rachidienne, anesthésie et orthopédie).

Si vous souffrez de graves douleurs dorsales, d'une hernie discale ou d'une suspicion d'hernie, veuillez nous contacter en utilisant les informations suivantes :

Clinique Avicenna
Paulsborner Str. 2
10709 Berlin

Téléphone : +49 30 236 08 30
Fax: +49 30 236 08 33 11
Courriel : info@avicenna-klinik.de

Vous pouvez appeler à tout moment, écrire un e-mail ou remplir un formulaire de rappel. Chaque patient obtient ensuite un rendez-vous avec un médecin de notre clinique, qui est un spécialiste de la colonne vertébrale (neurochirurgien). Sur la base des images IRM (apportées ou faites dans notre clinique) et d'un examen approfondi, le médecin discutera avec vous des différentes options thérapeutiques ou éventuellement chirurgicales. Vous pouvez également faire appel à nos spécialistes uniquement pour obtenir un (deuxième) avis.

Si vous décidez d'entreprendre votre thérapie et/ou de subir une opération à Berlin, nous souhaitons rendre votre séjour aussi agréable que possible. Dans notre clinique, vous êtes au centre de notre attention ! Vous pouvez vous attendre à un équipement ultramoderne dans tous les domaines - de la salle d'opération à la chambre du patient.

Les procédures de traitement les plus récentes, douces et peu invasives, sont au centre de notre clinique. Ensemble, nous essayons de trouver un traitement adapté à vos plaintes. La thérapie proprement dite n'a lieu qu'après une discussion détaillée avec le patient, des examens et des diagnostics.

Pour nous, aussi important que les soins médicaux, c'est l'engagement que nous prenons pour garantir à nos patients un niveau élevé de soins personnels qui peut, à son tour, leur assurer un séjour confortable.

Pendant la période d'hospitalisation, notre équipe d'infirmiers et d'infirmières s'occupera de vous 24 heures sur 24. Ils offrent également des services dans plusieurs langues étrangères, notamment en anglais, en russe, en polonais, en turc, en espagnol, en italien, en arabe, en bulgare et en français. Nous nous soucions non seulement de votre sécurité mais aussi de vos besoins, dans le respect des traditions et des religions.

Notre équipe est composée d'un groupe de spécialistes hautement qualifiés qui travaillent ensemble pour vous garantir un rétablissement rapide.